Infiltration sous scopie | nucléoplastie discale

Nucléoplastie discale

La nucléoplastie discale ou Coblation est une technique percutanée de traitement de certaines hernies discales.

Indications

La nucléoplastie est indiquée chez les patients porteurs de hernie discale de type protrusion avec irritation radiculaire sans déficit neurologique ou avec un blocage discal récurrent. Cette technique est surtout efficace pour diminuer la douleur irradiant au membre inférieur chez les patients présentant de petites hernies discales. Ce traitement ne peut être effectué chez les patients porteurs de hernie discale avec extrusion.

Les résultats

Les résultats sont très satisfaisants pour traiter la douleur au membre inférieur. Celle-ci diminue rapidement après la procédure. Si une douleur lombaire est également présente, les résultats sont moins intéressants. La coblation n’est pas une indication de choix chez les patients qui présentent seulement une douleur lombaire. De plus, le patient doit avoir un espace intradiscal préservé, c’est-à-dire au moins 50 % de la normale, idéalement au-dessus de 80 %.

La procédure

Le patient est couché sur le ventre. Après désinfection habituelle de la peau, une anesthésie locale est effectuée. Un cathéter est introduit dans le disque présentant la petite hernie discale. Après vérification du positionnement adéquat sous contrôle fluoroscopique, un cathéter est inséré dans le disque pour retirer l’équivalent d’environ 1cc de matériel intradiscal, ce qui permet de réduire la pression à l’intérieur du disque et favorise une certaine résorption de la hernie. Après la procédure, un antibiotique est injecté dans le disque et le cathéter est retiré. Après une période d’observation de 20 à 30 minutes, le patient peut quitter.

Effets secondaires

Après la technique, le patient peut ressentir une légère augmentation de la douleur lombaire à cause du trajet du cathéter dans la musculature lombaire. L’application de glace locale et la prise d’analgésique permettent de soulager la douleur.

Complications

Les complications telles hémorragie et infections sont extrêmement rares. Le risque d’infection intradiscale est nettement diminué par l’injection d’antibiotiques à l’intérieur du disque. L’utilisation de radiographies pour confirmer le trajet lors de l’introduction du cathéter confère une grande sécurité à cette procédure. Selon la littérature, aucun patient n’a eu de problème neurologique post-nucléoplastie.

Précautions

Les anticoagulants et le Plavix doivent être cessés avant la procédure. L’autorisation d’arrêter temporairement la médication doit être obtenue par le patient auprès du médecin qui l’a prescrite. La grossesse est une contre-indication à la technique de coblation. Toute allergie médicamenteuse ou aux produits de contraste doit être signalée au médecin.